0owser3dqptymcvtwtha

Bien choisir son mobilier de bureau

L’industrie du meuble fait partie de celles qui ont le plus grand impact sur l’environnement. Malgré cela, le bureau peut être durable et écologique. Il existe aujourd’hui des meubles certifiés pour l’ensemble du cycle de vie du produit, prévoyant un démontage et un remplacement faciles des pièces endommagées. Dans tous les cas, les produits de bonne qualité ont une durée de vie plus longue et, par conséquent, un impact moindre.

 

Le choix du mobilier pour votre nouveau bureau ou le renouvellement et le réaménagement de votre lieu de travail est complexe. De nombreux facteurs doivent être pris en compte, de la surface disponible et du budget au confort et à l’esthétique de la future configuration du bureau. La durabilité et les choix écologiques sont devenus un autre pilier des activités commerciales modernes, y compris la planification du lieu de travail.

Cet article approfondit l’impact environnemental du mobilier de bureau et propose des solutions alternatives plus attentives à la durabilité.

 

L’approche « fast fashion » dans l’aménagement des bureaux.

 

Depuis que l’industrie de la mode maîtrise les technologies permettant de produire plus de vêtements et d’accessoires à des prix plus bas, la surproduction et la surconsommation ont rendu le secteur incroyablement gaspilleur et ont conduit à une énorme pollution et à la croissance des décharges dans le monde entier.

Sans parler des impacts socio-économiques de cette fabrication de masse non éthique : salaires et politiques de travail injustes, exploitation du travail des enfants, etc.

 

Cependant, les mêmes « normes » sont applicables à presque toutes les industries modernes, y compris la fabrication de mobilier de bureau professionnel.

En cherchant à réduire les coûts, les marques de « mobilier rapide » utilisent des matériaux synthétiques moins chers et importent des produits et des pièces de l’étranger, ce qui entraîne une empreinte carbone massive pour chaque article.

 

Selon des recherches, la fabrication d’une seule chaise de bureau standard entraîne une empreinte carbone moyenne de 72 kg de CO2e. Une chaise de visiteur ordinaire produit 36 kg de CO2e et un bureau standard 45 kg de CO2e.

 

Un autre problème majeur de ce type de mobilier est que les fabricants créent souvent leurs articles de telle sorte qu’il est impossible de réparer ou de remplacer les pièces qui se cassent ou s’usent en raison de la mauvaise qualité des matériaux. Il suffit de se débarrasser de l’ancien article (c’est-à-dire de le jeter) et d’en acheter un nouveau.

 

Mais cette approche crée deux problèmes graves :

 

Les meubles de bureau cassés se taillent la part du lion dans les décharges en constante augmentation. Fabriqués principalement à partir de matériaux synthétiques dérivés du pétrole, ils deviennent les plus grands facteurs de déchets et de pollution environnementale de la planète.

Le concept de « mobilier rapide » crée un sentiment de fausse économie. Vous pouvez avoir l’impression d’économiser de l’argent en achetant du mobilier de bureau moins cher, mais les dépenses globales peuvent dépasser largement le plafond du budget si vous regardez la situation dans son ensemble.

 

Cela signifie-t-il que la fabrication de mobilier de bureau haut de gamme a un impact moindre sur l’environnement ? Et si c’est le cas, cela signifie-t-il qu’un bureau qui ne peut pas offrir des chaises de bureau et des bureaux de direction coûteux n’a aucune chance d’être durable et respectueux de l’environnement ?

Le marché offre également d’autres possibilités.

 

 

Des choix éthiques pour votre mobilier de bureau.

 

La fabrication d’un siège de bureau standard par une entreprise mondiale de mobilier rapide et d’un siège similaire d’une marque haut de gamme nécessitera pratiquement la même quantité de ressources. Et ces matériaux proviendront principalement de sources limitées et finies, ce qui rend l’ensemble de l’industrie du meuble non durable par définition.

 

Cependant, il y aura une grande différence entre les détails de conception, la qualité de la structure et la finition, ce qui affectera la durée de vie de chaque article. Par conséquent, si une chaise bon marché avec son empreinte carbone de 72 kg de CO2e doit être remplacée plusieurs fois au cours d’une période de 10 ans, un article de haute qualité avec les mêmes intrants survivra facilement à cette période, économisant beaucoup d’émissions de carbone ainsi que votre temps et votre argent.

 

En achetant du mobilier de bureau d’occasion, vous avez non seulement la possibilité d’équiper votre lieu de travail avec des articles de qualité à des prix abordables, mais aussi de faire des choix éthiques pour l’aménagement de votre bureau.

 

Des millions de tonnes de mobilier de bureau finissent dans les décharges du monde entier. Ces chiffres ont augmenté de façon spectaculaire au cours des deux dernières années en raison de la récession économique et des changements apportés aux opérations commerciales suite à la récente pandémie de covid-19.

 

En choisissant du mobilier de bureau remis à neuf, votre entreprise contribue à la prévention de la pollution et a la possibilité de profiter de la qualité, du confort et de l’esthétique d’un aménagement de bureau de luxe tout en respectant son budget.