ImQq5vuwZ0BlTk1H8736

Choisir entre le portage salarial et l’auto-entreprise

Commencer une activité professionnelle nécessite de trouver le statut adapté à son projet. Le choix entre l’auto-entreprise et le portage salarial n’est pas toujours si facile. Le portage salarial permet de devenir travailleur indépendant tout en bénéficiant des avantages d’un salarié, et ceci sans les contraintes administratives ou comptables. Le statut d’auto-entrepreneur vous permet de créer votre entreprise et de lancer votre activité en freelance.

Il faut savoir que l’auto-entreprise, tout comme le portage salarial, possède des avantages et des inconvénients. Le choix dépend des besoins et des exigences de votre activité. Nous avons donc décidé de vous présenter les avantages et les inconvénients de ces deux statuts, vous pourrez ensuite choisir celui qui vous convient.

Les avantages et les inconvénients du portage salarial

Le portage salarial vous permet d’exercer votre activité de façon autonome et indépendante, tout en bénéficiant des avantages d’un salarié, et en ayant peu de contraintes administratives. La facturation de vos prestations est confiée à votre société de portage. Cette dernière s’occupe de la partie administrative à votre place, tandis que vous revêtez le statut de salarié porté. En tant que salarié porté, vous n’avez pas besoin de créer une société ou une entreprise, avec tout ce que cela implique. Vous êtes autonome, et travaillez selon vos règles en accord avec vos clients.

Comme inconvénient duportage salarial, il y a la soumission à la TVA sur toutes vos factures, quel que soit votre chiffre d’affaires annuel. Ce qui n’est pas le cas pour l’auto-entreprise. Votre salaire ne correspond pas à ce que vos clients vous facturent, car la société de portage prélève une partie pour s’acquitter de ses charges.

Les avantages et les inconvénients de l’auto-entreprise

En étant auto-entrepreneur, vous avez la possibilité de créer votre entreprise, et de travailler en freelance. Contrairement au salarié porté, l’auto-entrepreneur n’est pas soumis à la TVA jusqu’à ce que le plafonnement du chiffre d’affaires soit atteint. Il paye les impôts et les cotisations sociales en fonction de son chiffre d’affaires. Ce qui signifie que s’il n’a réalisé aucun chiffre d’affaires, il n’a pas de charges à payer. Le régime de l’auto-entreprise est cumulable avec l’ACRE. Par conséquent, vous pouvez profiter d’exonérations partielles de cotisations sociales, et percevoir des allocations chômage.

Comme inconvénient de l’auto-entreprise, vous avez l’engagement du patrimoine personnel. En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes responsable des dettes de votre entreprise. Toutefois, il existe des solutions qui vous permettent de protéger votre patrimoine. La croissance de votre activité peut vous conduire au plafonnement du chiffre d’affaires, vous soumettant ainsi à la TVA, ce qui peut constituer un frein à votre développement.

Que choisir entre le portage salarial et le statut d’auto-entrepreneur ?

Si vous venez de démarrer votre activité et que vous n’avez pas encore un portefeuille client rempli, il est préférable de choisir le portage salarial. Cela vous offrira une stabilité, et vous permettra de définir les fondamentaux pour l’accroissement de votre activité. Une fois la stabilité acquise, vous pourrez basculer vers le statut d’auto-entrepreneur qui offre une exonération de la TVA.

Cependant, toutes les activités ne peuvent pas être effectuées en portage salarial. Cette solution est adéquate pour les prestations de services à une autre entreprise. Si vous souhaitez travailler avec des particuliers, proposer des prestations à coût réduit, ou tester une activité commerciale, il est préférable d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur. Si votre activité exige un grand nombre de frais professionnels que vous ne pouvez pas toujours facturer à vos clients, vous pouvez dans ce cas exercer certaines missions en portage salarial. Il est tout à fait possible d’être auto-entrepreneur, et d’exercer certaines de vos missions en portage salarial.

Travailler en portage salarial : comment ça marche ?

Il est évident que travailler à compte personnel demande beaucoup de sacrifices souvent incompatibles avec la vie personnelle. Un auto-entrepreneur est parfois tiraillé entre prospection et négociation, accomplissement de missions et tâches administratives. Le cumul d’une journée de travail ne lui permet donc pas d’associer une vie professionnelle à une vie privée.

Contrairement à ce fonctionnement, le portage salarial est plus innovant et pratique. Il accorde plusieurs avantages au salarié porté qui, en quelque sorte, est dispensé de toutes tâches administratives (gestion de la paie, etc.). Plus clairement, c’est l’entreprise de portage qui s’occupe des formalités administratives au lieu du consultant. La société de portage facture les prestations, encaisse les redevances, calcule les taxes et les déclare. Ainsi, l’emploi du temps du salarié porté est débarrassé de ces tâches énergivores et chronophages. Consultez un site spécialisé pour avoir plus d’infos sur le portage salarial.

Au moment où la société de portage effectue les tâches administratives, le salarié porté doit se consacrer à la prestation de services pour le compte de la société cliente. De cette façon, il peut accomplir plus de missions pour augmenter son chiffre ou partager son temps libre avec sa famille.

Conclusion

Choisir entre le portage salarial et le statut d’auto-entrepreneur n’est pas toujours facile. Il faut savoir que ce choix dépend des besoins et des exigences de votre activité. Il existe des missions qu’il est préférable d’exercer en tant qu’auto-entrepreneur, tandis qu’il en existe d’autres qu’il vaudrait mieux exercer en portage salarial.