le-point-sur-les-differentes-demarches-comptables

Le point sur les différentes démarches comptables

Des finances saines sont fondamentales au bon fonctionnement d’une entreprise. Même si au premier abord ils se révèlent incompréhensibles pour les non-initiés, les travaux comptables permettent notamment de planifier les dépenses, d’analyser la structure des actifs… Ainsi, le processus comptable se compose de plusieurs étapes visant à rendre les informations comptables brutes en des états financiers intelligibles. Gros plan sur les principales démarches comptables.

Pourquoi travailler avec un expert-comptable ?

L’expert-comptable demeure le partenaire incontournable de tout entrepreneur. En plus du suivi comptable, ce professionnel prodigue des conseils et un accompagnement sans faille dans toutes les étapes en vue de la viabilité de l’entreprise. Solliciter les services d’un expert-comptable offre ainsi de nombreux avantages, à commencer par le gain de temps. Le chef d’entreprise pourra notamment déléguer une partie de ses tâches et se consacrer entièrement sur son cœur de métier. Ainsi, comme le détaille geec.fr, un cabinet d’expertise comptable propose une assistance personnalisée en matière sociale, fiscale et comptable. À ce titre, il assiste aussi bien les entreprises que les particuliers dans leurs démarches comptables. Aussi, les prestations visent à simplifier les procédures comptables ainsi que les nombreuses déclarations : sociales, fiscales, déclaration de patrimoine.

Comment et où trouver un expert-comptable ?

Selon l’Ordre des Experts-Comptables, la France compte plus de 5600 cabinets d’Expert-comptable. En d’autres termes, la sélection doit être rigoureuse lorsqu’il faut trouver un expert-comptable qualifié. Cette démarche peut être comparée à un parcours du combattant. Mais avant de vous lancer dans les recherches, il vous incombe de déterminer votre besoin comptable. L’idéal serait de disposer d’un agent qui fera la liaison entre l’entreprise et le cabinet d’expertise comptable.

Pour trouver un expert-comptable sachant répondre à vos attentes, pensez à définir au préalable votre budget. Le mieux serait de fixer une fourchette de budget pour que les cabinets présélectionnés puissent adapter leurs formules. Quoi qu’il en soit, le prix final sera fixé en fonction des prestations à fournir et du degré de compétence nécessaire pour leur réalisation.

Il s’avère tout aussi important de déterminer plusieurs critères de sélection en fonction de vos besoins et de votre situation comptable. Souhaitez-vous travailler avec un cabinet en ligne ? Préférez-vous un petit cabinet, un expert-comptable intermédiaire, un cabinet national ou international ? Renseignez-vous surtout sur les spécialisations des experts-comptables, sur les outils utilisés. Le cabinet sélectionné est-il membre de l’Ordre des Experts-Comptables ? L’air de rien, ces questions se révèlent essentielles dans votre recherche d’un expert-comptable de qualité.

Les différents travaux comptables

Comme son nom l’indique, l’expert-comptable est en charge de réaliser des travaux comptables fondamentaux. Outre le contrôle des comptes de l’entreprise, il effectue le lettrage des comptes de tiers, l’état de rapprochement bancaire ainsi que le cadrage de taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

La demande de confirmation directe

La circulation des tiers ou la demande de confirmation directe consiste à vérifier l’existence des créances et des dettes. Le but étant de confirmer leurs montants. Cette procédure permet ainsi à l’entreprise d’être fixée sur l’état de ses propres comptes.

Les exemptions de consolidation

La plupart des entreprises sont tenues de publier des comptes consolidés. Il existe néanmoins des exceptions, d’où la notion d’exemption de consolidation. Il s’agit de dispenses qui sont énumérées par la loi. Une exemption s’applique notamment si la société mère est déjà consolidée.

Le contrôle des comptes de l’entreprise

L’expert-comptable est surtout amené à contrôler les comptes de l’entreprise. Cette démarche vise à produire une comptabilité de qualité visant à la présentation d’états financiers réguliers et sincères. Le but étant de fournir une image fidèle du résultat ainsi que du patrimoine de l’entreprise.

L’écriture comptable

Les écritures comptables consistent en des saisies et d’enregistrements comptables. Notez que les écritures comptables sont relatées dans un journal comptable. Ce document inclut tous les mouvements qui affectent de près ou de loin le patrimoine ainsi que le résultat de l’entreprise.

Le cadrage de TVA

Quelle que soit son activité, une entreprise doit réaliser un cadrage de TVA. Cette opération s’effectue à la clôture d’un exercice comptable ou durant la déclaration de TVA. Le cadrage de TVA permet de vérifier que la TVA collectée figure bel et bien dans les comptes 4457. L’expert comptable s’assure ainsi qu’aucune erreur n’a été commise lors de la saisie comptable. Avec le cadrage de TVA, il s’assure que les sommes dues ont été déclarées et versées au Trésor public.

expert-comptable

Les comptabilisations relatives au Groupement d’Intérêt Économique GIE

Un Groupement d’intérêt économique se compose de plusieurs structures amenées à effectuer des opérations en commun. Sur le plan fiscal, le GIE doit être transparent en termes d’imposition des bénéfices. Autrement dit, le groupement ne s’acquitte d’aucun impôt. En revanche, ses membres devront s’acquitter de l’impôt dont ils relèvent en fonction de leur quote-part de bénéfices.

Le lettrage des comptes clients et fournisseurs

Il s’agit ni plus ni moins d’une opération visant à rapprocher les opérations dans un compte de tiers. Le lettrage des comptes clients et des comptes fournisseurs s’avère dont obligatoire. L’objectif étant de vérifier le règlement effectif des factures émises ou reçues.

L’état de rapprochement bancaire

Pour faire simple, l’état de rapprochement bancaire consiste à rapprocher, à une date donnée, le solde du compte banque en comptabilité et le solde du relevé bancaire. Certes, c’est une opération facultative. Néanmoins, elle s’avère très utile lorsqu’il faut contrôler les comptes 512 afin de connaître la situation réelle de la trésorerie.

Les opérations de fin d’exercice

À la suite de la clôture de l’exercice, il incombe à l’expert-comptable d’enregistrer les opérations dans le but d’établir les comptes annuels. Il faudra réviser les comptes, les justificatifs et enregistrer les opérations de fin d’exercice. Il s’agit notamment des dotations aux amortissements, des produits à recevoir, des charges à payer, des factures non parvenues, des charges constatées d’avance.

À ceux-là s’ajoutent les provisions pour risques et charge, la comptabilisation du stock ou encore les provisions pour dépréciations sur les éléments d’actifs. Une fois les opérations de fin d’exercice achevées, l’expert-comptable se chargera de l’établissement des comptes annuels : bilan, compte de résultat, annexe comptable. Rappelons que les PME ne sont pas sommées de produire une annexe comptable. Les simplifications comptables sont également d’usage pour les petites entreprises.